Navigation | Archive » 2011 » avril

Pages

Catégories

29 avril, 2011

Combien pour la déprime ?

Que c’est beau ! La phrase résonne encore dans nos oreilles, prononcée à l’instant sur BFM TV : « Le gouvernement n’imposera pas de montant minimum ». Ça touche au sublime. Il est bien sûr question de la fameuse « prime bonneteau© » de Nicolas Sarkozy : « Tu la vois ma prime ? Tu la vois plus ! » La « prime à mille euros » est devenue « la prime dont le montant sera négocié sans contrainte pour le patronat de faire aboutir la négociation », autrement dit « la prime à 10€ », aka « la prime à deux balles ». Reste cette lancinante question : de qui se moque-t-on ?

source Plume de presse

Par aalph le 29 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Nazis à Sainte-Marie-aux-Mines

contrelenazismedesign.pngA peine un mois après la réélection du conseiller général aux multiples dossards, certains individus ont profanés le square sur lequel il y avait l’ancienne synagogue en traçant des croix gammées et autres sigles SS. Décidément l’extrême droite se croit chez elle dans notre cité, avec ses relents nauséeux d’une époque que l’on croyait révolue. Ce geste d’une connerie sans nom, n’est peut-être le fait de quelques gamins désœuvrés au quotient intellectuel faible ; ou alors celui d’individus gagnés par l’ivresse et l’ennui ; n’empêche qu’il est désormais comme une tache indélébile sur notre lieu de mémoire, certes pas celle de Dachau, parlons d’un lieu à notre portée, d’un square ou s’élevait un lieu de culte dans lequel des gens venaient prier. Le premier geste des nazis en arrivant à Sainte-Marie-aux-Mines, fut de détruire la synagogue et les héritiers de leur idéologie feraient de même s’il le pouvait. Y’a des moments ou l’on sent la grosse fatigue, s’abattre sur nous. 

Par aalph le 29 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

21 avril, 2011

9 ans de malheur

Quel bilan, le PS a-t-il tiré du funeste 21 avril 2002 ? Aucun ! Ils se sont empressés de déclarer que c’était de la faute à Taubira, la pauvre Christiane n’en demandait pas tant. Mais puisque désormais, elle semble en retrait de la politique, je me demande quelles excuses, aurait les socialos si par malheur, l’histoire se mettait à bégayer. Sur quelle femme irait leur opprobre ? Car les femmes n’ont pas la cote au PS, d’Edith Cresson à Ségolène Royal, en passant par Daniell Rubretch et Nadine Cosnier, toutes envoyées au casse pipe. Soyons honnête, c’est la même chose à l’UMP. Ou sont donc parties, Rachida, Fadella, Rama et Michèle ? Mais c’est du PS dont il est question ici, ce parti qui devait, il y aura 30 ans le 10 mai, changer la vie mais que la vie a changé. 

Alors vous pensez, Taubira, une femme noire en plus, c’était forcément de sa faute, le Le Pen au deuxième tour, le Chirac à 80% et des bananes. Maintenant que les deux là, ont pris la retraite à 80 ans et d’autres bananes, il nous reste la douleur d’une France qui a virée dans la droite dure avec Zemmour en porte parole et Guéant en porte flingue. Et puis la Marine et ses gars embusqués, prêt à nous faire le coup du second tour. Je vais dire ici, de manière claire, je ne suis pas de ceux qui avec le même désespoir qu’en 2002, voteront Sarko contre la Le Pen. Ce calcul politique, peut-être espéré du coté du château, risque bien de se retourner contre ceux qui l’auraient initié. Pour en revenir avec le PS, ses interminables et dérisoires primaires, auxquelles me dit-on concourrera notre voisin de St Dié, l’indéboulonnable Pierret, sa façon de faire et de dire est bien trop éloignée de la réalité quotidienne des français. Mitterrand, revient, ils sont devenus dingues.   

Par aalph le 21 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

20 avril, 2011

Zéro + zéro c’est toujours zéro

En 2006, le gars Sarko était allé dans les Ardennes promettre aux ouvriers de ce coin de république, de leur donner du pouvoir d’achat. C’était plutôt de pouvoir d’appât dont il fallait parler et on sait ce qu’il est advenu ; de ces belles promesses il n’est rien resté, sauf un président au bout du rouleau, revenu cette semaine en Ardenne chanter la même chanson. Il aurait du en apprendre une autre, mais Sarko ne connaît qu’un rôle et qu’un texte, les siens. Notre conseiller général Chaton, devrait profiter de son triomphal score électoral, pour inviter le président à venir dans notre vallée discuter avec les travailleurs qui se lèvent tôt et qui bossent dur. Nous pourrions parler des 500 actifs qui ont quitté le territoire pour voir ailleurs si le ciel est plus bleu. Du coup c’est compliqué de bavarder avec les ouvriers ; davantage encore depuis que la dernière usine a fermé. Chez nous, comme dans les Ardennes, nous avons appris que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et que celles de Sarko ne valent pas tripette. Le bilan social de ce président est égal à zéro et à part avantager les riches, il n’a rien fait et continuera à ne rien faire.    

Par aalph le 20 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

18 avril, 2011

Durs d’oseille

soulcie00010.jpg

Dans mon jeune temps, les gens manifestaient en criant : « Pompidou des sous » cela faisait une rime pauvre. La proposition Villepin de donner 850 euros par mois aux allocataires de minima sociaux, comme celle de Baroin de donner une prime de 1000 euros aux salariés, font un peu rigoler le monde économique. D’abord parce qu’il est naïf de croire que tous les salariés pourraient y prétendre. Cela ne concernerait que les personnes travaillant dans les entreprises du CAC40, celles qui ont des actionnaires. Ensuite il faut être crédule pour penser qu’un attributaire du RSA socle et ses APL va se mettre à boire de la limonade. La suppression de certaines aides au contraire, réduira sa maigre pitance. Sous leurs airs généreux, ces propositions ne sont que réajustement de la situation au bénéfice des plus riches. Souvenons-nous de la candidate Royal et de sa proposition de porter sur 5 ans le smig à 1500 euros brut. Intense marrade dans les chaumières et les bistrots du coin ; Le smig va passer à 1350 euros brut et devrait donc dépasser les 1400, cinq après la proposition comique de la candidate socialiste. Les gouvernements Fillon s’étant bien gardés d’y donner le moindre coup de pouce, sans doute pour ne pas donner raison à Ségolène. En attendant on peut manifester en criant :  « Sarkozy, du grisbi ! » 

Par aalph le 18 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

15 avril, 2011

Le roman le plus déjanté de la saison

9782258086449.jpg

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

De Jonas Jonasson (Presse  de la Cité)

Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l’attendent pour célébrer l’événement, Allan Karlsson s’échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur.
Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l’espoir qu’elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

Par aalph le 15 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

10 avril, 2011

L’avenir c’est le panier

Dans la belle société que nous fait vivre, l’UMP et ses laquais, une idée proposée par Frédéric Lefebvre arrive dans nos magasins. Un panier de produits frais à 20 euros la semaine pour 4 personnes et 3 repas. Une idée à vomir ; en effet jusqu’ou ira l’humiliation voulue par les riches et les puissants envers les plus pauvres et les plus démunis ? Nous avions déjà les restaus du cœur que beaucoup de gens de la vallée ne fréquentent pas, même s’ils y ont droit, question de dignité et de discrétion. L’histoire ne dit pas encore, si il faudra une carte spéciale pour accéder à ce nouveau bénéfice qui, diront certains, encourage l’oisiveté et la paresse, bref l’assistanat.

Je l’invite le fameux Frédéric, secrétaire d’état à la consommation a venir vivre un mois dans la peau d’un pauvre ; d’ailleurs qu’il viennent tous de BHL à DSK, des gars de la Marine à ceux de la Martine, à mon avis ils ne tiendront pas huit jours avec 15 euros par jour. En attendant nous continuerons à mettre la main au porte-monnaie pour faire vivre des actionnaires gloutons. Vivement demain. 

Par aalph le 10 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Sur l’abstention

9041100511.jpg

Il faut quand même une bonne dose de malheur pour ne pas aller voter ; il faut être sacrément au fond du gouffre pour se dire que rien ne va, que seul l’instinct de survivance guide les comportements en aliénant la liberté d’exister. Et seul le chemin qui mène vers le cimetière est l’unique voie possible, après être passé par la case maison de retraite et quelques annexes, hôpital et maladie. Lorsqu’il faut compter les euros et prier pour qu’aucun coup dur n’arrive c’est pas facile. Et évidemment que nous ayons Truc ou Machine à l’assemblée est une aimable occupation. A quoi sert Tellure, puiqu’on ne peut pas se payer l’entrée ? A quoi bon aller à la piscine en famille, puisqu’on a bouclé le budget et qu’il n’y a pas de place pour ça ? Un concert gratuit au théâtre, cela doit être de la crotte, vaut mieux assumer son ennui en faisant un feu de joie avec des poules en paille, puisque sur la paille nous y sommes déjà. Voter pour des lendemains qui déchantent, quand la veille n’était pas enchantée, se noyer dans l’indifférence tout restant poli, ne pas faire de vagues même à Musloch et manifester en n’allant pas voter, confortés dans ce choix par une candidate malheureuse qui préfére descendre à ski, plutot que dans l’enfer.  Abstentioniste, mon frère, mon ami, je te comprends. Tu te trompe quand même.  

Par aalph le 10 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

3 avril, 2011

Claude Abel rescapé du premier tour

Lorsque Claude Abel a apprit que Chaton venait de rejoindre l’UMP, il n’en fut pas très content. Mais lorsque qu’à quelques semaines du premier tour, il fut convoqué à Ribeauvillé en présence du conseiller général, pour s’entendre demander de retirer sa candidature, il devint carrément furax.  Mais, déterminé, il ne céda pas aux injonctions et probables menaces du député, qui ne voulait voir qu’une tête, un peu comme ce fut son cas pour les municipales de Ribeauvillé ou il était seul en lice.

Restait pour Claude Abel a trouver une suppléante. L’on me dit, que c’est sur les conseils de Mouginy, qu’il choisit une conseillère municipale colieuvre, Maud Petidemange, mal connue du reste de la vallée. Etait-ce vraiment le bon choix ?   

Et puis vint le soir du premier tour, avec le raz de marée Chaton qui cartonne à 50,25% alors que les trois autres candidats faisait moins à eux trois et qu’aucun d’entre eux n’atteignait les 12,5% des inscrits pour se maintenir. Arrivé second et à cause d’une règle qui veux que 25% des inscrits se soient exprimés, Claude Abel était donc rescapé et en piste pour un second tour. Mais avec un retard de 32 points, la messe électorale était dite. L’entre-deux tours fut plus morne encore que la campagne, certains en profitant pour réagir dans la presse, alors qu’ils étaient restés muets comme des carpes auparavant. Cette série de réactions de personnes peu autorisées ne faisait que le jeu du sortant, qui coiffa son adversaire à 62% contre 38%. Un des meilleurs score de sa nouvelle famille politique. Il pouvait espérer une  vice présidence au conseil général, il n’en fut rien. A l’UMP, ils ont du se dire qu’il ne fallait pas trop déconner.     

  

Par aalph le 3 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

2 avril, 2011

Chaton n’a rien eu

400431429628790610941176352915938533067998229013n.jpg

Avec un score de marèchal soviètique, le conseiller général Chaton pouvait prétendre à un poste de vice-président du conseil général 68. Las, ses nouveaux amis de l’UMP, se sont sans doute méfiés de ce retourneur de vestes et ne lui ont rien accordé. Si le réélu est perdant, le canton l’est également; les électeurs sont duppés en somme.

Par aalph le 2 avril, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12

Mouvement des Jeunes pour l... |
Autrement |
Pour réfléchir à plusieurs ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chaire de recherche en étud...
| bucephal77500
| Séjour solidaire entre géné...