Navigation | Sale temps pour les bourses

Pages

Catégories

Sale temps pour les bourses

Crise de nerf, tout le monde a perdu son sang-froid avec les grecs et leurs voltes faces. Des décisions officielles, annulées quelques heures plus tard pour en prendre d’autres qui seront annulées également. Exercice de haute voltige pour les journalistes qui commentent à chaud et qui disent 2 heures après le contraire de ce qu’ils disaient 2 heures avant. En tous cas cette affaire grecque a littéralement bousillé le G20 qui devait-être le sacre du petit Nicolas sauveur du monde. Il aura bien tout tenté pour nous en convaincre, mais voilà qu’il donne plutôt l’impression qu’il n’est pas convaincu lui même. Il a tout de même annoncé la fin des paradis fiscaux, annonce faite en 2009 et 2008, preuve qu’il ne suffit pas de décréter pour que les choses se fassent. Et puis Sarkozy il en a tellement dit depuis presque 10 ans, que les français ne croient même plus le contraire de ce qu’il raconte. L’ennui c’est qu’ils ne croient pas non plus un parti socialiste dispersé et son candidat ravi de l’être, dont le silence pendant la crise grecque au G20, a fini par s’entendre. Et les bourses de dévisser beaucoup et de remonter un peu. La richesse s’atténue chaque jour pour les petits porteurs.

Notre richesse dans le Val d’Argent, déjà bien maigre va se tarir avec le départ précipité de notre bourse aux minéraux vers Colmar. Décision calamiteuse et scandaleuse pour notre économie très mal en point. Le maire de Sainte-Marie-aux-Mines, Claude Abel  a fait le déplacement jusqu’à Munich pour aller à la rencontre des exposants et promet une bourse bis. J’ai du mal a y croire, même si je soutiens cette initiative, je suis même volontaire pour aller à Tuckson. Sérieusement je constate que le projet Colmar est très avancé, que des exposants n’avaient pas de place à Sainte-Marie, et que l’accès à notre vallée était très encombré, dissuadant peut-être un public plus nombreux. Plus d’exposants, plus de public c’est plus de chiffre d’affaire pour les messieurs plus qui en veulent toujours plus. Et notre Abraracourcix, qui a bien raison de se décarcasser, va se retrouver dans la peau d’un salarié du Geprom, d’un parent d’élève des Lucioles. Mon grand père disait « Gros Jean comme devant ».   

Par aalph le 5 novembre, 2011 dans Non classé

Mouvement des Jeunes pour l... |
Autrement |
Pour réfléchir à plusieurs ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chaire de recherche en étud...
| bucephal77500
| Séjour solidaire entre géné...