Navigation | Le peuple en banqueroute

Pages

Catégories

Le peuple en banqueroute

J’entendais hier l’ânesse qui porte la sainte parole de la sarkoland, expliquer que grâce aux heures supplémentaires détaxées, les français (enfin ceux qui en font ) gagnaient 450 euros de plus par an en moyenne. 450 divisé par 12, ça fait 37,50 euros par mois. Un sacré pactole pour relancer l’économie. On se demande si les grognards du locataire de l’Elysée, réalisent les idioties qu’on leur fait dire. Mais celui qui n’a pas réussi à être Premier ministre, vient de nous concocter un plan d’austérité. Le père de la réforme des retraites ratée en 2003, vient de nous expliquer que la réforme des retraites version 2010 n’était pas trop une réussite, puisqu’il modifie encore l’âge du départ en le repoussant de 4 mois ; dans trois mois il fera de même, et ainsi de suite. Il paraît que ce monsieur veut devenir maire de Paris. Au vu de ce bilan globalement négatif, les parisiens auraient tort de se priver d’autant de compétences, du moins le pense-t-il. Ainsi donc afin d’éviter une faillite du pays et pour garder ce triple A, dont ont nous bassine les oreilles, le gouvernement met les français au régime sec. Les plus touchés sont les buveurs de soda, qui vont boire le calice jusqu’à la lie 1,5 de TVA et une taxe spécifique au produit. Géniale idée. Une autre grande idée, c’est la taxe sur les mutuelles, qui vont de fait augmenter. Très sympa pour les malades et pour tout le monde car il est assez rare de mourir en bonne santé. Bref, dans la poche des français, la case dépenses devient douloureuse et la case recette en pleine débandade. Si la France réussie à éviter la faillite, il n’en iras pas de même pour les citoyens qui voient chaque jour leur pouvoir d’achat diminuer et dont beaucoup sont déjà en banqueroute. Les caisses sont vides et elles sont vides dans tout le pays, y compris dans notre chère vallée, ou on a jeté l’argent par les fenêtres depuis des lustres. Nos délégués se retrouvent dans la situation de commerçant sans clients, il est urgent de baisser le rideau et de redéfinir de nouvelles bases en faisant preuve d’imagination. Mais cette qualité n’est pas la principale dans notre territoire. 

Par aalph le 8 novembre, 2011 dans Non classé

Mouvement des Jeunes pour l... |
Autrement |
Pour réfléchir à plusieurs ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chaire de recherche en étud...
| bucephal77500
| Séjour solidaire entre géné...