Navigation | Archive » 2012 » février

Pages

Catégories

21 février, 2012

La bourse reste à Sainte-Marie-aux-Mines

Lorsque toute une ville se mobilise pour sauver une manifestation cela donne parfois de beaux résultats. C’est ainsi que notre ville vient de mettre ko les anciens organisateurs de la bourse aux minéraux, ses derniers ayant préféré annuler Colmar, plutôt que de courir vers un fiasco annoncé. Sage décision et très bonne nouvelle pour le Val d’Argent, ce n’est pas si fréquent. La guerre des bourses est terminée et y’a plus qu’a ce mettre au boulot pour que la manifestation soit une réussite. C’est bien parti pour.

 

 

Par aalph le 21 février, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

17 février, 2012

Gros jeu

Gros jeu 427428_274717975932396_100001825866502_638465_2084598500_n-230x300La candidature du président sortant, est tout sauf un événement. Jusqu’au soir du premier tour nous allons avoir droit au festival de promesses les plus incroyables les unes que les autres. Une des dernières en date, le recours au référendum. Demander l’avis du peuple est toujours une bonne idée, mais cet outil est entre les mains du président que rien n’oblige à réaliser. Et lorsque l’on se souvient des derniers référendums… Se représenter devant les français, voilà une étape dont le sortant se serait bien passé. N’avait-il pas voulu rester à la présidence de l’Europe lorsque le semestre français avait expiré ? En voilà un qui ne doute de rien, surtout pas de son génie auto-proclamé avec son air content de lui, tel un gamin qui rigole en imaginant les sales coups qu’il va commettre. Si le sortant joue gros jeu pour lui -même, c’est surtout le pays qui va être confronté à lui même, grosso modo continuer l’entreprise de démolition systématique entreprise depuis 10 ans, dont 5 années sous la présidence du locataire de l’Elysée, ou une gestion plus respectueuse des gens et des traditions qui ont fait rayonner la France. Notre pays doit redevenir le phare qu’il était jadis et selon la presse étrangère ce n’est pas avec le sortant que nous sortirons de l’obscurité. Les français, qui vivent avec l’angoisse de perdre ce qu’ils possèdent, leur travail, leur argent, leur vie même, comprendront les enjeux auxquels ils sont confrontés.

 

Par aalph le 17 février, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

9 février, 2012

Débandade à la com’com

Le Monde, Le Figaro, TF1 et d’autres probablement, la presse nationale relate de façon retentissante l’échec, pourtant prévisible du pauvre Tellure, celui dont certain disaient qu’il était « la carte d’identité de la vallée ». Ils n’avaient pas tort, le destin de cet équipement est à l’image de notre marasme. Cette affaire a été menée en dépit du bon sens et les nombreux signaux d’alerte n’ont pas fonctionnés. Il faut dire que cette réalisation, n’a été possible que par la volonté d’une seule personne, imaginant un grand destin pour notre vallée et qui a persisté au delà du raisonnable. Il est ainsi des êtres étranges qui n’acceptent ni contradiction, ni remarque, ni critique. Ils chargent la barque jusqu’à ce qu’elle chavire. Car Tellure n’est que la face visible de l’iceberg. Le rapport de la cour des comptes fourmille de  dysfonctionnements dont certains sont scandaleux. Il est ainsi fait mention de 3 voyages ( Canada, Turquie, Pologne) qui bien qu’ils aient fait l’objet de paiement, n’ont pas eu lieu (page 17). Plus classique, des notes de restaurants, sans motif et sans indication de convives ont coûté  plusieurs milliers d’euros. Ne parlons pas de la fréquentation prévue, sans cesse revue à la baisse, de 150 000 visiteurs à 55 000, pour arriver à 15 000 visiteurs déclarés, chiffre dont la cour souligne qu’il est invérifiable, surtout qu’il n’est pas précisé le nombre d’entrées payantes et gratuites. Les données fournies ne sont pas fiables (page 20). Le rapport note « une absence ou une incapacité de prise de décision » des gestionnaires. Tout ceci est accablant.

 Il existe un second rapport portant lui sur la com’com CCVA, moins retentissant mais tout aussi explosif. La cour note des comptes lacunaires et une fragilité financière croissante ainsi qu’a un emprunt très risqué (toxique). Parlons poubelle, y’avait longtemps, seuls les ménages payent, nous savions déjà. La friche Edler Lepavec a été acquise 343 000 euros alors que les domaines estimait cette dernière à 274 000 euros, soit un surcoût de 69 000 euros. La friche Hartmann prévue pour une pépinière d’entreprise à été payé 959 000 euros (l’avis des domaines n’a pas été produit !) et des travaux y ont été entrepris pour 169 985 euros. Le site a été revendu aux Tournesols pour 800 000 euros soit près de 330 000 euros de perte sur l’opération. Et que penser de la SEM qui remplace la société Création et Tissus en Val d’Argent dont la com’com possède 80% des parts ? Ben rien. La cour a posé la question est n’a pas eu de réponse. Rappelons que cette SEM a été récemment renflouée par la com’com, c’est à dire nous les pauvres pommes. J’ai un coup de blues là, quand je pense à ces fiascos.

Par aalph le 9 février, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

8 février, 2012

Incivilité

C’est le mot que l’on emploie désormais pour qualifier les petits actes délictueux qui empoisonnent le quotidien des gens, le plus souvent l’œuvre de gamins, qui ne se rendent pas trop compte qu’ils sont sur un terrain glissant. C’est parfois oral, les mots fusent et l’insulte est là au bout des lèvres. Devant un parterre d’étudiant de la droite dure et bête un ministre sarkozien a déclaré que toutes les civilisations ne se valaient pas. Pour quelqu’un qui peu ou prou se réclame de la civilisation de la France catholique, ce n’était guère charitable. Alors si les bouddhistes sont restés zen, les protestants ont protestés et les humanistes avec eux. Un député de la Martinique s’est peut-être emporté en rappelant à l’Assemblée, que de tels propos renvoyaient aux pages les plus noires de notre histoire. Et la droite avec le gouvernement de quitter la séance, outrée de la comparaison, exigeant des excuses même. Ces gens sont formidables, ils sèment le vent, récoltent la tempête et se déclarent choqués et blessés, alors que la responsabilité des évènements leur revient totalement. Comme ils ne savent faire que cela, sortir, ils n’ont qu’a rester dehors, un avant goût du prochain printemps. Le ministre aurait pu parler d’autre chose, par exemple du bilan calamiteux de la sécurité des français, lorsque l’on voit dans certaines agglomérations des criminels tirer avec des armes de guerre pour régler leurs comptes, on se dit que l’on est subitement très loin des incivilités et que notre civilisation ne vaux pas grand chose.   

Par aalph le 8 février, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Mouvement des Jeunes pour l... |
Autrement |
Pour réfléchir à plusieurs ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chaire de recherche en étud...
| bucephal77500
| Séjour solidaire entre géné...