Navigation | Philippe Aalberg, l'humain d'abord !

Pages

Catégories

8 janvier, 2012

Ou sont les fans ?

L’époque est au changement. C’est dans décor et une disposition de salle renouvelée que la municipalité de Sainte-Croix-aux-Mines, présentait ses vœux, comme chaque premier dimanche de l’année. Protocole respecté avec un discours très attendu de madame la maire, qui avait prévenu que celui-ci durerait environ 25 minutes. Analyse, bilan et perspectives étaient au menu des propos d’Agnès Henrichs et l’oratrice n’a pas ennuyé son public. Après une analyse judicieuse de la situation du pays et de ses habitants pris dans le tourbillon du renchérissement du coût de la vie et des salaires qui stagnent, la maire s’est interrogée sur l’opportunité du salaire maximum et dénoncée une France à deux vitesses. Sur le rôle de la commune et de ses investissements obligatoires, il a été déploré le désengagement de l’Etat, qui aide de moins en moins les communes rurales. Abondant en exemple sur ce qu’il est dorénavant difficile à réaliser, comme la rénovation des douches d’un équipement sportif ou la toiture d’une école et affirmant que désormais les seuls projets aidés sont ceux portés par l’intercommunalité, la critique d’une situation ubuesque s’est poursuivie. Néanmoins le territoire a quelques raisons d’espérer, la reprise de Géprom, les multiples talents qui éclosent en vallée, l’annonce par le député Christ du déblocage de la situation du dossier de la RN59, devraient adoucir ce sombre tableau. Les 25 minutes se sont terminées avec l’envie pour Agnès Henrichs d’échanger une dizaine de « prophètes de malheur » contre plusieurs dizaines de « fans du Val d’Argent ». Très bonne idée, mais qui ne peut se réaliser que dans une clarté, à laquelle seule (ou presque) la première dame de Sainte-Croix-aux-Mines, nous a habituée. Ensuite, il y eu la remise des prix des maisons illuminées pour Noël et c’est de saison, la traditionnelle galette des rois sous la musique de la Concordia. A l’année prochaine, avec un meilleur président !  

Par aalph le 8 janvier, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

7 janvier, 2012

Jack Lang à Saint-Dié

Jack Lang à Saint-Dié imagesCAV6X68B

Que faire du dernier des dinosaures ? Jack Lang était donné partant partout mais surtout partout partant. Après Blois, le Pas-de-Calais le voici qui débarque à Saint-Dié de l’autre coté du tunnel, dans l’ancienne circonscription de Pierret. Rassurons nos voisins vosgiens, il paraît qu’il connaît déjà la place. La Place des Vosges bien entendu.

 

Par aalph le 7 janvier, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

4 janvier, 2012

Sale t…emps

J’aurai bien sur beaucoup aimé commenter la campagne électorale de 2012 ; mais dans le tourbillon des informations et des incidents, auxquels il faut ajouter des infos sur l’incident et des incidents sur l’info, même les professionnels les plus aguerris n’y trouvent pas leurs petits. Ils font des déclarations qu’ils contredisent le lendemain. Il n’y a plus de temps pour la réflexion et encore moins pour l’analyse. La tempête médiatique déclenchée par le président et son parti depuis déjà des années, avec l’aide s cellules de basses besognes ont confisqué le débat. Aujourd’hui il ne fait pas bon être un « sale mec », comme il ne fallait pas être un « pauvre con » il y a peu. Que ces gens viennent aujourd’hui donner des leçons de politesse est vraiment sidérant, tant ils ont tant abaissé le niveau par leurs déclarations péremptoires, d’une mauvaise foi sans limite et changeant d’avis au gré des sondages ou des humeurs. Ils ont donnés le tournis à la France, désorganisés les services à la population, l’école, la santé, l’emploi. Ils ont augmenté les tarifs d’a peu près tout, en refusant de donner le moindre coup de pouce au smig et allant jusqu’à baisser les minima sociaux, au prétexte fumeux d’une crise qu’ils ont provoqués eux-mêmes, pour garder une notation attribuée par des agences, c’est à dire deux types qui donnent un avis, dont personne ne sait s’il est exact ou pas. Ils ont mis le pays en faillite et s’apprêtent à finir leur sinistre besogne dès leur réélection possible. Non je ne commenterai pas les peaux de bananes et autres boules puantes qui vont marquer cette campagne et de son candidat non déclaré pour l’instant. Le débat mérite mieux que l’agitation réelle de l’un ou de la mollesse supposée de l’autre. Les alternatives se précisent avec d’autres candidats. Il est temps d’oser le changement, le vrai.

Par aalph le 4 janvier, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

2 janvier, 2012

Parce que nous le valons bien

La plupart des gens que je côtoie, se désolent de la situation de notre belle vallée. Ils étaient pourtant persuadés que les choses allaient s’arranger et puis ils voient bien que c’est de pis en pis. Beaucoup ont voté pour Sarkozy et Christ en 2007 certain qu’ils avaient trouvé l’équipage qu’il fallait au pays. Leur déception est proportionnellement à la hauteur du fol espoir qu’ils avaient eu cette année là. Depuis cette déception s’est transformé en total rejet, car rien n’a été fait dans le bon sens. Toutes les réformes mise en place avec une incroyable frénésie et une précipitation d’amateur, ont fait de la France un champs de ruines ou plus rien ne fonctionne de façon normale. Dans notre riante cité ou la vie n’était pas rose, cette dernière est devenue grise. Si il y a une dizaine d’années nous avions nos pauvres ceux-ci se sont transformés en une légion de miséreux errant dans nos rues et nos quartiers. Cette intense précarité met à mal une économie déjà fragile.

Et pourtant ce ne sont pas les talents qui manquent ici comme ailleurs. La plupart des gens qui entrent dans les dispositifs, n’arrivent pas à en sortir et méritent mieux qu’une situation infamante, faite de bouts de ficelles et de bidouillages. En plus ils sont montrés du doigt par des décideurs aux têtes de premier de la classe qui portent des costards à 3000 euros et des godasses à 500. Ceux qui décident on ne sait par quel miracle d’emmener la bourse aux minéraux à Colmar, ceux qui veulent que les nantis du social aillent bosser 7 heures par semaine pour des clopinettes, ceux qui augmentent les impôts pour les classes moyennes et les baissent pour les plus fortunés. Nous valons mieux que cette précarité dans laquelle ils nous confinent. En 2012, nous utiliseront nos bulletins de vote pour dire halte à la misère en sachant qu’il nous faut d’ores et déjà inventer des systèmes alternatifs de solidarité. Nous avons les moyens de remettre l’imagination au pouvoir car nous valons mieux que ce qu’ils proposent. L’année sera belle.

 

Par aalph le 2 janvier, 2012 dans Non classé
Pas encore de commentaires

29 décembre, 2011

La vallée des couleuvres

Le regretté Daniel Benoit, me disait qu’il constatait chaque jour davantage la paupérisation de la vallée, que cela soit celle des gens mais aussi celle,  des idées. Dans quelques jours, cela fera trois ans qu’il nous a quitté et j’avoue qu’il me manque encore. C’est donc en pensant à lui, que je démarre le bilan d’une année calamiteuse à plus d’un titre. Beaucoup d’entres vous me reprochent de trop parler de politique nationale et déclarent préférer les petits potins de la vallée. Les petits potins font parfois davantage de bruit que les autres et c’est ainsi que d’élections cantonales en conflit social, que de grogne des parents d’élèves et de départ de la bourse aux minéraux, avec pour finir un crime sordide et le rapport de la cour régionale des comptes, notre petite vallée si tranquille, s’est retrouvée dans le tourbillon qui agite le continent. Nos hommes et femmes politiques, la plupart empreints d’idéologies fumeuses et dépassées, se sont retrouvés devant le mur de leurs contradictions. Au niveau local, notre « très chère » communauté de communes, que l’on nous avait vendue jadis comme « THE » solution permettant de réaliser des économies, s’est avérée être un gouffre à pognon, dont chacun peut mesurer l’ampleur. Feu vert pour des entreprises pour lesquelles, il n’était pas besoin d’être grand clerc, pour deviner qu’elles n’étaient pas viables, projets touristiques sans communication, vide sidéral des idées et cerise sur le gâteau, création d’un nouvel impôt local, le tout sans augmentations de salaires, le piège de la récession est là et commencent a refermer ses mâchoires sur des citoyens à la recherche de moyens de s’en sortir, qui savent bien qu’ils ne peuvent jouer que sur la dépense. Nous sommes donc entrés dans une nouvelle erre, celle du dépenser moins pour avoir moins. Le non remplacement d’un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite, c’est du pouvoir d’achat en moins et des commerçants qui ferment. Moins d’enseignants dans les écoles, c’est l’avenir de nos enfants qui est menacé. Moins de gendarmes et de policiers c’est l’insécurité qui règne, particulièrement pour ces personnels, les premiers exposés. Moins de remboursement des soins, c’est des personnes qui renoncent à se faire soigner et mettent en péril leur santé et celle des autres. Notre système a fait son temps, il est usé jusqu’à la corde, quoiqu’en disent nos élus qui répètent inlassablement les éléments de langage distribués par des officines qui en font métier. Ils tentent de nous faire avaler des couleuvres, mais il semble que leur petite musique ne fonctionne plus. Néanmoins il serait vain de pronostiquer l’effondrement et ceux qui sont aujourd’hui aux manettes pourraient bien y rester encore l’an prochain. En politique, il arrive souvent que le plus mauvais l’emporte, comme cela c’est vu dans notre vallée au printemps dernier.

Par aalph le 29 décembre, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

9 décembre, 2011

Tellure de la feuille d’impôt !

Le rapport de Cour Règionale des comptes est disponible :

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC01/documents/Avis/ALA11-04.pdf

Par aalph le 9 décembre, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

4 décembre, 2011

Nos pépetes et nos pépites

50 000 euros, vous en voulez ? Allez donc travailler à la communauté de communes ou bien dans un ses satellites EPIC ou SEM et vous avez toutes le chances de passer par la case prud’hommes et d’empocher un petit pactole, surtout si vos actions ont fondues au soleil de la crise. 50 000 par ici , 40 000 par là, 80 000 ailleurs, c’est la fête au village. A part ça, y’a pas de pognon pour embaucher un enseignant aux Lucioles, y’a pas de fric pour augmenter les salaires, y’a pas de flouze pour donner plus de 7h de boulot aux allocataires du RSA et y’a de l’oseille que pour nos poubelles qui viennent de prendre 2%, mais avec ça, nous avons un calendrier et l’opérateur prépare sa java annuelle. Mais si voulez de l’argent dans le Val du même nom, vous pouvez créer une entreprise qui ne connaîtra pas la crise, puisque vous n’y mettrez pas un sou, laisserez des dettes chez tous les commerçants et les prestataires, qui auront les plus grandes difficultés à s’en remettre en attendant la prochaine avanie, le prochain homme providentiel parlant bien et prétendant sauver le Val du marasme, qui l’y replongera de plus belle peu de temps plus tard. Mais sait-on jamais, si ça tourne on pourra toujours partir en prétextant les problèmes d’accès ou de sécurité.

  

Notre réalité, c’est que notre territoire et son organisation ne sont pas adapté, que la plupart de nos élus sont crédules où inefficaces. La politique de l’intercommunalité doit être revue de fond en comble ; pour commencer s’attacher les services d’un avocat devrait permettre aux pigeons que nous sommes de ne pas trop se faire plumer. Il faut également de toute urgence développer l’intelligence économique afin d’être demandeur d’activités et ne plus subir n’importe quel projet, faute de mieux. Quelques Abraracourcix s’y emploient. Aidons les donc.    

Par aalph le 4 décembre, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

1 décembre, 2011

Joujoux partout

livepreview.jpg

Y’a des joujoux partout en cette période de l’Avent et de l’approche de la jolie fête de Noël, où les enfants sont rois. Du plus grand des hyper à la plus petite supérette, ils proposent des boites contenant des jouets Qui a-t-il dans ses boites, comment ça marche et surtout à quels enfants cela s’adresse, voilà des questions auxquelles parents et grands-parents auront bien de la peine pour avoir des réponses. Coincés entre petits pois, fromage à tartiner et rayon bonbons, le coté éducatif, ludique, créatif, à développer chez nos enfants ne sera pas évoqué par des caissières débordées. Reste que plus encore qu’ailleurs, le monde du jeu et du jouet est trop important pour être laissé à amateurs pour lesquels le seul enjeu qui compte est celui du chiffre d’affaire. Car il n’ont pas même l’excuse de pratiquer des prix bas, la plupart des indépendants ont des tarifs équivalents, particulièrement dans le jouet en bois, qui traversera une et peut-être deux générations. C’est ce créneau que nous avons choisi, fort de nos expériences et de notre savoir-faire. Passez donc nous voir à Sainte-Marie-aux-Mines, nous vous montreront ce que les boites contiennent et comment vos enfants pourront jouer avec et passer un Noël enchanteur. 

  

Espace Internet en cours : 

http://www.123siteweb.fr/jeuxetjouetsduvaldargent 

  

Par aalph le 1 décembre, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

30 novembre, 2011

L’année de la grande débandade

marinelpcopie.jpg

 Il est probablement un peu tôt pour entamer un bilan de l’année qui démarre demain son douzième mois, mais une actualité touffue sur fond de perte de confiance des marchés qui veulent absolument gérer nos vies et nous suspendre au verdict de ses nouvelles sectes que sont les agences de notation nous y oblige. Que n’entendons-nous pas chaque instant sur la crise de la dette, creusée par des politiques irresponsables et dispendieuses ; il paraît que tous les pays sont sur le point de perdre le fameux triple A et que cela entraînera une crise sans précédent, la facture de ceux qui ont jeté de l’argent par les fenêtres, étant présentée aux peuples de la planète. Il paraît que nous avons trop dépensé et qu’il faut serrer les ceintures. Nous n’avons pourtant pas l’impression d’avoir vécu dans l’opulence ces dix dernières années, bien au contraire, les choses ont été de mal en pis pour la plupart d’entre nous et nous sommes de plus en plus à avoir touché le fond sans espoir de remontée. Si les chants désespérés sont les chants les plus beaux, les peuples désespérés sont eux les plus déterminés aux changements radicaux. Sur fond de campagne électorale ou les arguments les plus vils et les plus éculés ont commencé à voler bas, tandis que notre classe politique, prise entre ceux qui s’y voient déjà et ceux qui si voient encore, jette de l’huile sur le feu à pleines barriques. Une petite consolation cependant, si tous les pays perdent leur triple A, cela voudra dire que cette notation est obsolète et que ce triple A, ne valait pas tripette. Parions de suite que chez les communicants, on phosphore déjà sur pareil argument.      

Par aalph le 30 novembre, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

22 novembre, 2011

Les 500 signatures de Le Pen

3798832837686183247011591240174558299576121001951930n.jpg

Le Pen père nous a fait déjà le coup et Le Pen fille récidive en la matière, comme en bien d’autres, la dame est à la peine pour récolter les 500 signatures requises pour être candidate à l’élection présidentielle. Un moyen comme un autre d’apitoyer l’électeur et attirer l’attention sur le Front National. Car pour les signatures c’est bien sur acquis, et Le Pen père en a même refusé en 2007. Comme celle du conseiller général du canton de Sainte-Marie-aux-Mines, qui dans un élan d’humanisme avait signé pour son ancienne formation politique, signature refusée par ce parti. Un vrai luxe, teinté de vengeance pour celui qui des années plus tôt avait choisi Megret contre Le Pen, avant d’aller s’égarer dans un groupuscule régional. Le conseiller général espérait peut-être regagner le FN, à la place il a rejoint l’UMP. Bonne pioche, pour lui et sans doute moins pour le territoire. Pour qui signera-t-il en 2012 ? Cela reste mystère et boule de gomme.

Par aalph le 22 novembre, 2011 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12345...7

Mouvement des Jeunes pour l... |
Autrement |
Pour réfléchir à plusieurs ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chaire de recherche en étud...
| bucephal77500
| Séjour solidaire entre géné...